Construction d’un amplificateur à lampes pour guitare TT-SAM

Quel est l’intérêt de construire un amplificateur pour guitare ?

–  c’est intéressant : on comprend le principe de l’amplification audio, on mourra un peu moins idiot après avoir effectué un tel montage,

– c’est simple : une guitare n’est pas un instrument stéréo, il n’y a donc qu’un canal, qu’un seul signal à amplifier. Ca n’a pas non plus besoin d’être un montage « haute fidélité » : au contraire, on recherche la distortion du signal, sinon le son ne serait pas très agréable.

– on peut trouver des schémas et ensembles quasiment prêts à monter dans des boutiques en ligne spécialisées (Allemande bien souvent).

– ça peut servir : oui on peut jouer dessus aussi ! Et c’est plutôt sympa de jouer sur un matériel qu’on a monté soi-même.

L’amplificateur monté ici dispose d’une lampe de préamplification (ECC83) et deux lampes de puissance en parallèle (une EL84 et une 6V6). Chacune des lampes de puissances est en montage Single-Ended. Les lampes sont montées en parallèle et disposent chacune d’un bouton de volume. Cela permet de tester la sonorité de chaque lampe.

L’intérêt principal de cet ampli, son atout majeur même, est de pouvoir jouer à faible volume sonore : les points de polarisation choisis pour les lampes leur font délivrer une faible puissance : de ce fait on peut pousser les lampes tout en restant à un volume sonore (relativement) raisonnable. On profite pleinement du son des lampes de puissance poussées sans avoir à porter des bouchons d’oreille (NB. : à fond c’est quand même trop fort pour des voisins en appartement 😉 )

Pour plus d’informations rendez-vous ici : https://www.tube-town.net/cms/?DIY/Amps/TT-SAM_MKII_%28engl%29

Usinage du châssis, il faut percer tous les trous nécessaires aux différents composants :

Montages des transformateurs, potentiomètres, jacks d’entrées et sorties, sécurisation des hautes tensions :

chassis et composants

Soudage des composants :

Mise en place de tous les éléments :

L’ampli est terminé :

Et.. il fonctionne dès le premier branchement !

Petites précisions à ceux que l’aventure tenterait : il faut quand même avoir quelques notions d’électricité et électronique et un minimum de pratique afin d’éviter un accident qui pourrait être grave.  En effet ce type de montage fait appel à de hautes tensions (200 à 230 V continus) : prudence donc !

La couleur orangée est due aux filaments de chauffage qui créent le nuage d’électrons, nuage visible ici en bleu sur la lampe de puissance 6V6 (cliquez pour agrandir l’image) :