Ampli à tubes – 4 – Schéma électronique des alimentations – a) hautes tensions continues

Le temps passe… les schémas avancent.

Vous trouverez ci-dessous le schéma électronique des alimentations hautes tensions du projet d’amplificateur Hi-Fi à lampe. Le tout est probablement surdimensionné, nous verrons à l’usage et qui peut le plus peut le moins.

Les alimentations basses tensions complèteront le schéma ultérieurement (au niveau des 12,6 V alternatifs).Partie hautes tensions de l'alimentation - schéma

Quelques explications :

  • On commence par un filtre secteur (qui fonctionne en gros comme un filtre passe-bas cf. http://www.sonelec-musique.com/electronique_bases_filtre_secteur.html), pour éviter de capter d’éventuelles fréquences non désirées ou pour éviter d’en envoyer sur le secteur.
  • Suit le transformateur haute tension Hammond 370 MX avec un réseau amortisseur au secondaire haute tension, suivi de deux alimentations totalement séparées pour les deux voies de droite et gauche. Cela est d’autant plus simple à réaliser que l’on va se baser sur le kit suivant : http://www.tube-town.net/ttstore/product_info.php/info/p5805_Kit-TT-PSU-Mini.html pour gagner en place, sans faire de concession concernant le lissage de la haute tension redressée : objectif + 445 Volts continu. L’astuce du schéma de ce kit consiste à utiliser 4 condensateurs peu onéreux et peu encombrant qui sont équivalent dans ce montage à un condensateur de 100µF / 700V (introuvable à un tarif raisonnable). Le filtrage n’est pas moins bon qu’avec un seul condensateur. Chaque condensateur est associé à une résistance de 220 k dans le but de décharger les condensateurs lors de l’extinction.
  • Globalement le schéma de filtrage est de type capacité en tête suivi d’une self de 3 Henri, elle-même suivie d’un condensateur de forte valeur. Ce mode de filtrage donne une résiduelle de tension alternative très faible : nous la mesurerons à l’oscilloscope.
  • Il est difficile de prévoir exactement à l’avance la consommation en courant du circuit complet (à cause des variations des valeurs de tous les composants notamment), et donc de calculer la valeur à adopter pour la résistance chutrice qui doit nous mener à la tension continue désirée de + 445 V. Avec environ 55 volts à perdre pour à peu près 160 mA de consommation, la résistance sera de l’ordre de 300 Ohms… Il faudra faire quelques essais sur le montage final.
  • Le qualité du dernier gros condensateur est primordiale, nous le choisissons dans une gamme « audiophile », marque F+T. Le dernier condensateur de faible valeur au polypropylène sert à compenser les défauts des condensateurs de forte valeur. il sera capable de répondre à un appel de courant très rapide et ainsi les deux derniers condensateurs se complètent.

D’après le nombre de visiteurs de ce blog, le nombre de personnes intéressées par ce projet est plus important que ce que j’aurai imaginé ! N’hésitez pas à commenter, critiquer ou poser des questions.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *