Ampli à tubes – 3 – Diagramme fonctionnel

Un amplificateur intégré Hi-Fi, c’est une boite qui reçoit un signal électrique de l’ordre du volt, depuis par exemple un lecteur CD Audio, et le transforme en un signal de 10 à 20 volts d’une intensité bien supérieure (en le déformant le moins possible au passage), un signal capable de déplacer la membrane des hauts parleurs qui seront branchés dessus.

Si je schématise ce que je viens de dire ça donne :

Évidemment ce n’est pas si simple, et c’est pourquoi je vais décomposer l’amplificateur en plusieurs fonctions. L’objectif est d’établir une sorte de cartographie qui servira à ne rien oublier.

Ajoutons :

  • le sélecteur d’entrée,
  • le réglage du volume, des aigus et des graves (je renonce au réglage de la balance, en un seul bouton il ne semble pas possible de ne pas mélanger un minimum les deux signaux gauche / droite de la stéréo)
  • le vu-mètre, à lampes bien sûr !

On y voit plus clair. Cependant nous n’avons là que le point de vue de l’utilisateur. En tant que concepteur il nous faut plus d’informations pour ne pas se perdre : alimentations électriques, décomposition de l’amplificateur, module de télécommande, compensation de la perte de gain due aux boutons de réglages, le tout en version stéréo.

Cette fois il y a tout ! (Cliquez sur le schéma pour l’agrandir).

Maintenant il n’y a plus qu’à établir le schéma électronique de chaque bloc et les relier entre eux.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *